Quand le chirurgien se fait sculpteur

sculpteur nez

Le sens commun ou les émissions consacrées à la chirurgie esthétique peuvent parfois user et abuser de comparatifs entre le travail du chirurgien et celui de l’artiste. Les épithètes mêmes d’esthétique ou de plastique induisent à établir ces parallèles.

Bon admettons. Admettons d’autant plus, qu’il y a pour certaines interventions, un vrai savoir-faire qui peut confiner à l’art. C’est le cas de la rhinoplastie, cette intervention de correction des déformations nasales. Le chirurgien va chercher à modifier la forme du nez par un véritable travail de taille, de rabotage ou d’ajout.

Voici déjà un point de rapprochement, en voila encore deux :

  • Là ou le non initié ne verra qu’un magma d’os et de cartilages, le chirurgien verra lui des structures portantes et formantes à l’origine et à la conclusion de l’aspect du nez.
  • Là ou le non initié ne verra que des gestes sans rapport, le chirurgien verra un ordre significatif d’actions reposant sur une technique, c’est-à-dire une maitrise.

C’est là que l’analogie avec le travail artistique est encore plus intime. La maîtrise des techniques qui produisent l’effet, de même que « l’intuition » d’une totalité, même si le chirurgien s’appuie plus sur des données cliniques.

Au final, cela donne le plus souvent, on l’espère, des personnes heureuses de leur rhinoplastie qui elles saisissent bien l’apport extraordinaire de ces modifications sur leur bien-être et le regard qu’elles portent sur leur visage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s