La notion de suites opératoires

suites operatoires

La notion de suites opératoires est utilisée dans un ensemble de disciplines médicales, et en premier lieu dans les différentes formes de chirurgie.

C’est une notion légale. Le chirurgien-quel qu’il soit-doit indiquer au patient les retentissements de l’intervention. Cela va des soins infirmiers à l’aspect de la zone opérée. De sorte qu’un patient bien informé doit sortir de l’hôpital ou de la clinique avec la connaissance de mots comme œdème, ecchymoses ou encore sensation de tiraillement ou d’induration.

C’est aussi une prévention contre l’inquiétude potentielle du patient. Et l’introduction à un calcul raisonné qui va permettre à celui-ci de faire la part des choses entre le normal et le pathologique suivant la formule consacrée.
Il y a un seuil d’acceptation de la conséquence physique de l’opération, dont le dépassement doit être interprété par le patient.

S’agit-il d’un dépassement anormal de ce qui était attendu, d’un dépassement anodin, ou n’y a t-il aucune dépassement du tout ?

Dans l’exemple classique des suites opératoires du lifting cervico facial, l’œdème persiste pendant plusieurs semaines. Or, il est vrai qu’à partir de la moitié de la seconde semaine, des femmes ou des hommes ayant réalisé cet acte de rajeunissement commencent à se poser des questions.

Autant par crainte d’une suite négative que par gêne dans la confrontation sociale. Le seul critère de départage est l’avis du chirurgien. Il faut donc le questionner, voire lui adresser des photos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s